Kinder Bueno : Un casting pour les petites faims


Après Didier Drogba comme égèrie en 2007, Tony Parker en 2009, la saga Kinder Bueno continue avec Jo Wilfried Tsonga, le fameux tennisman français.

En vedette des spots du groupe Ferrero, le sportif est le plus utilisé par les marques à la télévision en 2010. Il arrive en tête de classement établit par le magazine spécialisé Stratégies, sur la base des investissements bruts observés par Yacast.

Dans cette publicité, les anonymes comme les sportifs partagent les mêmes envies. Le produit Kinder Bueno est ainsi perçue comme une barre chocolatée, qui rapproche les individus de tous univers confondus. La marque Ferrero souhaite ainsi toucher sa cible en plein cœur.

Qu’en est-il de l’image véhiculé par le Tennisman?  Comment expliquer ce choix?

L’image et les valeurs de la célébrité sont directement transférées au produit et lui donne de la crédibilité sans le moindre effort pour la marque. Le joueur apparait alors comme un outil de positionnement, mais devient également  un féroce leader d’opinion auprès de la jeunesse sportive.

Une stratégie de Celebrity Marketing, en nette augmentation depuis ces dernières années en France.

Publicités
Cet article, publié dans People, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Kinder Bueno : Un casting pour les petites faims

  1. Bellard dit :

    Très bonne analyse
    Joueur à forte renommée,on s’identifie à lui
    Il ne manque qu’une victoire à son palmarès(roland garros,un tournoi pour les petites faims)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s